Loading...
fiscalite

Les annonces récentes du Gouvernement sur la fiscalité des entreprises constituent une première satisfaction. La CGPME a d’ailleurs salué un premier pas qui va dans le bon sens, regrettant toutefois que l’ajustement du taux de l’impôt sur les sociétés soit seulement progressif.

En effet, c’est entre 2017 et 2020 que l’impôt sur les sociétés passera de 33,3 % à 28 %. Et dès l’an prochain, « il y aura un passage à 28 % de l’imposition des bénéfices de toutes les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros (PME), jusqu’à 75 000 euros de bénéfice ».

« S’il y a lieu de se réjouir de ce qui, pour certains, se traduira effectivement par une petite baisse d’impôts, on peut regretter une mesure simple qui aurait consisté à aligner immédiatement sur la moyenne européenne le taux marginal d’IS à 25 % pour toutes les entreprises et tous les bénéfices », regrette la CGPME, rappelant au passage que, compte tenu de l’échéance électorale de mai 2017, ces annonces ne peuvent être prises pour « argent comptant ».

Planète PME se tiendra quelques mois avant cette échéance, l’occasion pour les dirigeants d’entreprise de vérifier que le vent a bel et bien tourné.

Partager
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Voir les boutons
Cacher les boutons